Est ce que l’employeur peut refuser un examen annuel des comptes de votre entreprise par un expert comptable spécialisé en comité d’entreprise ?

Les étapes du droit d’alerte par le comité d’entreprise
29 juin 2017
Quand un plan de sauvegarde de l’emploi est-il obligatoire ?
18 juillet 2017

Est ce que l’employeur peut refuser un examen annuel des comptes de votre entreprise par un expert comptable spécialisé en comité d’entreprise ?

L’examen annuel des comptes de votre entreprise, l’expertise annuelle des comptes de votre entreprise, l’analyse des comptes annuels sont les différents noms qui existent pour une mission qui consiste une fois par an de comprendre ce qu’il s’est passé dans l’entreprise, comprendre les évolutions, comprendre pourquoi les chiffres sont bons ou mauvais, comment évolue votre marché, comprendre les échanges entre les sociétés d’un même groupe …

Les élus n’étant pas des spécialistes du chiffre, le Code du Travail permet de se faire assister dans une prérogative importante pour le CE : connaitre la santé financière de l’entreprise, comprendre les échanges entre les sociétés du groupe, comprendre les éléments financiers… C’est pour cette raison que le législateur permet aux CE de faire une fois par an une analyse des comptes annuels ou une expertise annuelle des comptes de votre entreprise. 

La décision de faire appel à un expert-comptable est une question que le CE est seul habilité à apprécier. L’employeur n’a pas à juger si cette analyse des comptes annuels de l’entreprise est utile et ne peut en aucun cas s’y opposer.  

Plusieurs décisions de justices ont confirmé ce principe et ont donné raison aux CE qui voulaient se faire aider pour une analyse des comptes annuels. Si l’employeur persiste, il s’expose au délit d’entrave. Le seul cas où il pourrait s’opposer à ce type de mission serait en cas de désignation irrégulière. 

La décision de recourir à un expert-comptable est prise au cours d’une réunion ordinaire ou extraordinaire du CE. Il est préférable de procéder à un vote pour éviter toute contestation ultérieure (désignation irrégulière). Ce vote portera sur deux points :

— le principe même du recours à un expert-comptable pour l’analyse des comptes annuels ;

— le choix du cabinet d’expertise qui assistera le CE.

Ne vous laissez pas dicter votre conduite par des dirigeants qui ne veulent pas d’un expert comptable mandaté par le CE… de toutes façons, ils trouveront toutes les justifications pour vous décourager de mettre le nez dans l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *